Trouvez l’emploi de vos rêves dans la clinique vétérinaire idéale | Oxilia

Est-ce possible de trouver l’emploi idéal dans la clinique vétérinaire de vos rêves?

Trouver l’emploi idéal est souvent une quête qui peut sembler impossible. Même une carrière passionnante peut avoir ses irritants : manque de motivation, horaires incompatibles avec votre mode de vie, milieu de travail qui ne correspond pas à vos valeurs, collègues difficiles, etc.

Comment dénicher le lieu de travail qui cliquera vraiment avec votre personnalité?

Et quel est l’emploi de vos rêves exactement?

Pourquoi est-ce si important d’être passionné par son travail?

Tout le monde n’a pas les mêmes ambitions et ne définit pas l’emploi rêvé de la même façon. Pour certains, un emploi routinier dans une clinique vétérinaire de village représente un idéal rêvé. Pour d’autres, il s’agit plutôt de voyager de clinique en clinique pour des missions temporaires et de rencontrer une foule de personnes au passage. L’important, c’est de trouver ce qui vous intéresse le plus.

Plus vous serez motivé par votre emploi, plus votre carrière vous permettra de vous réaliser pleinement. Et être heureux au travail n’est pas un luxe : on passe le tiers de notre vie à travailler, mieux vaut aimer ce que l’on fait!

Et si on vous disait qu’avec Oxilia, vous pouvez choisir votre emploi, votre salaire, votre lieu de travail et votre employeur? Mieux encore, tout ça sans avoir à sacrifier votre bonheur?

C’est ce que nous voulons vous permettre de réaliser avec notre plateforme : vous rendre maître de votre carrière et des choix que vous devez faire pour trouver l’emploi rêvé.

Pour y arriver, notre plateforme de recrutement vous offre la possibilité de découvrir une foule de cliniques, de consulter leurs profils, de rencontrer vos futurs employeurs. Vous pouvez ainsi choisir la manière dont vous voulez mener votre carrière.

En voyageant? En vous installant confortablement dans une ville où vous fonderez votre famille? En vous engageant temporairement dans des équipes de travail aux profils multiples le temps d’en apprendre plus sur votre métier et de découvrir de nouvelles pratiques?

Peu importe ce que vous recherchez comme critères d’emploi rêvé, l’important, c’est que vous puissiez choisir exactement ce qui vous rendra heureux au travail tout en gagnant bien votre vie.

C’est vrai que cette liberté de choisir sa carrière et d’en avoir le plein contrôle, ce n’est pas nécessairement la vision traditionnelle qu’on se fait d’une carrière. C’est le choix que font pourtant de nombreux travailleurs autonomes, entrepreneurs et intrapreneurs chaque jour, dans à peu près toutes les professions. Ils prennent en main leur carrière, choisissent leurs clients et leurs conditions de travail.

Par où commencer?

La première étape est simple : dites-vous que vous pouvez y arriver. N’ayez pas peur de dire « non » à une offre qui ne correspond pas à vos critères de recherche, qui ne vous permettra pas d’atteindre vos objectifs financiers ou qui se situe dans une ville où vous n’aimeriez pas vivre. En vous donnant la liberté de dire non, vous vous donnerez l’espace mental nécessaire pour prendre une décision plus éclairée, en adéquation avec vos valeurs et vos attentes.

Tout le monde a besoin d’argent pour vivre. Mais n’acceptez pas un emploi qui vous rendra malheureux sans vous donner la chance d’en chercher un qui comblera vos attentes.

Qu’est-ce qui vous passionne?

La passion est une simple addition de ce qui vous motive et de ce qui vous intéresse : c’est ce qui vous a attiré à vouloir prendre soin des animaux, les animaux avec lesquels vous rêviez de travailler étant plus jeune, le lieu de vie dans lequel vous vous projetiez pendant vos études.

Voulez-vous un emploi à temps plein dans une clinique précise? Aimeriez-vous plutôt voyager dans des cliniques et changer de lieu de travail de temps à autre? Cherchez-vous une carrière dans une clinique locale ou désirez-vous devenir un spécialiste qui réalisera des missions dans plusieurs cliniques?

Réfléchissez à tous ces enjeux avant de vous lancer dans votre recherche. Au besoin, n’hésitez pas à réaliser des tests psychométriques comme « 16 personnalities » pour redécouvrir qui vous êtes!

Et si vous reveniez un peu en arrière?

Votre passion pour les animaux ne date probablement pas d’hier. Plus jeune, vous rêviez peut-être déjà de prendre soin de Fido ou d’aider minet avec ses boules de poils. Replonger dans vos rêves de jeunesse peut vous donner une bonne idée de ce qui vous passionne réellement.

Un autre bon moyen de prendre conscience de vos intérêts consiste à explorer votre historique de navigation. Quel genre d’article avez-vous consulté récemment? Quels sont les sujets les plus courants dans votre historique? Quel type de clinique avez-vous regardé dernièrement?

Redécouvrez les sujets qui vous stimulent, les nouvelles dans votre profession qui vous ont marqué. Est-ce qu’une clinique a annoncé un projet qui vous a allumé? L’histoire d’un vétérinaire partagée dans les réseaux sociaux vous a fait réagir? Pourquoi?

En identifiant les sujets, les histoires, les anecdotes qui vous ont le plus intéressé récemment, vous trouverez quelques idées pour cerner des profils de cliniques représentant vos intérêts. Si une clinique que vous suivez a partagé un projet, une réussite ou une histoire qui vous inspire, notre outil de recherche vous permettra de trouver des cliniques au profil similaire partout au Canada.

Le but de l’exercice est avant tout de vous permettre de prendre conscience de ce qui vous anime dans votre travail. Les considérations salariales et la logistique ne devraient pas influencer votre réflexion à cette étape.

Où votre parcours vous a-t-il mené jusqu’ici?

Qu’est-ce qui vous a attiré dans le milieu de la santé animale? Pourquoi avez-vous opté pour les premiers emplois qui vous ont permis d’entrer dans le milieu? Quelle était la nature des tâches qui vous étaient confiées?

Ne vous limitez pas qu’à vos emplois rémunérés. Le bénévolat dans les refuges pour animaux, vos implications scolaires et votre participation à des groupes d’entraide aux animaux peuvent vous amener sur la piste de votre emploi rêvé.

Un bon truc est de créer un tableau où vous listez vos expériences de travail et de vos implications bénévoles ou étudiantes. Pour chaque expérience, écrivez les tâches qui vous stimulaient le plus, les relations que vous aviez avec vos collègues, l’ambiance de travail qui y prévalait, les réalisations qui vous ont rendu le plus fier. Indiquez ensuite ce qui vous déplaisait ou créait de la frustration. Soyez aussi précis que possible.

Prenez ensuite un peu de recul et regardez objectivement votre tableau pour y trouver les thématiques récurrentes et les indices qui vous permettront d’identifier l’environnement de travail et les responsabilités qui vous passionneront le plus.

Trouvez les cliniques qui correspondent à vos critères

Chercher l’emploi parfait, c’est aussi faire le tri de plusieurs critères qui ne touchent pas qu’à votre passion :

  • Êtes-vous prêt à déménager?
  • Qu’êtes-vous prêt à sacrifier? L’argent, le milieu de vie, la clientèle, les types d’animaux soignés?
  • Avec quel type de clientèle voulez-vous travailler?
  • Quel genre de responsabilité recherchez-vous?
  • Quels animaux voulez-vous soigner?
  • Envisagez-vous de vous spécialiser?
  • Voulez-vous travailler avec des animaux de compagnie, des animaux d’élevage, des fermes biologiques, des producteurs?
  • Quelles sont les valeurs que vous recherchez chez votre employeur? (L’excellence, la collaboration, l’implication dans le milieu?)

Chez Oxilia, on veut vous aider à trouver le match parfait entre vos intérêts, ce qui vous motive et les offres réelles disponibles dans le marché. On vous met en contact avec des cliniques aux profils variés, situées un peu partout en Amérique du Nord. Vous aurez le loisir de voir ce que chaque clinique a à vous offrir avant d’accepter une offre ou d’envoyer une proposition.

Souvenez-vous que peu importe l’emploi dont vous rêvez, il y a une clinique, un hôpital ou un laboratoire qui cherche quelqu’un qui a exactement votre profil.

Et s’il était normal d’avoir plus d’une carrière rêvée?

Dans le marché du travail moderne, vous n’êtes plus confiné qu’à une seule et unique carrière. Les vétérinaires d’aujourd’hui voyagent et découvrent de nombreuses opportunités que la profession ne permettait pas autrefois. Terminée l’époque où vous deviez rester 20 ans dans la même clinique par loyauté envers votre employeur! Vous pouvez emprunter plus d’un chemin pour mener votre carrière là où vous le souhaitez et changer vos priorités en cours de route.

Oxilia veut vous aider à découvrir votre voie, à réaliser vos ambitions et à choisir la carrière qui vous permettra de vous accomplir pleinement. Une fois que vous aurez identifié votre emploi de rêve, notre travail à nous sera de vous aider à le trouver!

Libérez-vous des anciennes façons d’envisager une carrière et explorez les offres de travail qui n’attendent que vous sur notre plateforme.

Pourquoi votre taux horaire de travailleur autonome doit être plus élevé que celui de l’employé moyen

Le statut de travailleur autonome comporte son lot d’avantages et d’obligations financières!

Quand vient le temps de déterminer la valeur de votre travail et ce qu’il faut demander en termes de rémunération, nous comptons souvent sur nos pairs et collègues pour nous faire des suggestions. En tant que remplaçant, ne commettez pas l’erreur de comparer votre taux horaire à celui d’un ami ou d’un camarade de classe, surtout s’il a le statut d’employé. Lorsque vous fixez votre taux horaire, il est important de comprendre les principales différences entre la rémunération horaire d’un travailleur autonome remplaçant et celle d’un employé régulier. (suite…)

10 façons non financières de récompenser vos employés

Des études montrent que ce n’est pas seulement le salaire qui incite les employés à se présenter au travail tous les jours.

 

En parcourant les offres d’emploi de vétérinaire et de technicien en santé animale autorisé, nous constatons que les mêmes avantages sont offerts de façon récurrente : prime à la signature, régime d’assurance maladie et de retraite concurrentiel, augmentation de salaire annuelle, etc.

 

Les incitatifs financiers sont un excellent moyen d’attirer les employés, mais ce n’est pas nécessairement ce qui les fera rester. Lorsque les employés sont engagés et se sentent régulièrement valorisés pour le travail qu’ils font, ils sont beaucoup plus susceptibles de rester dans votre équipe que de partir à la recherche de « meilleures » occasions. Voici dix façons de faire en sorte que votre équipe soit heureuse et engagée sans pour autant compromettre vos résultats financiers.

 

Horaires flexibles

Le temps est une denrée précieuse qui se fait rare de nos jours. Offrir à vos employés des horaires de travail flexibles leur permet de vivre moins de stress en lien avec leur besoin d’aller chercher leurs enfants à la garderie ou d’étudier pour les cours qu’ils suivent en dehors de leurs heures de travail. Permettre aux employés de faire leurs propres horaires tout en continuant à travailler leur quart de travail requis peut aussi les aider à éviter la circulation aux heures de pointe, surtout s’ils ont un long trajet à faire. Un horaire de travail plus souple montre à vos employés que vous leur faites confiance et que vous réalisez que leur temps est précieux. Le concept des horaires de travail flexibles n’est pas seulement idéal pour promouvoir un équilibre sain entre le travail et la vie personnelle, mais aussi pour accroître l’efficacité. Une fois que le travail d’un employé est terminé pour la journée, permettez-lui de rentrer chez lui plutôt que de le laisser regarder l’horloge en attendant le temps de partir.

 

Programmes de reconnaissance

Bien que les programmes incitatifs monétisés soient très efficaces pour fidéliser les employés, ils peuvent coûter des sommes d’argent considérables aux entreprises chaque année. Parfois, un simple « merci » est très efficace et, mieux encore, ne coûte absolument rien à votre entreprise. En fait, une étudea constaté que près de 60 % des employés ont déclaré que le fait de les reconnaître pour leur travail était la meilleure façon pour les patrons de garder leurs employés et de promouvoir une plus grande productivité. En plus de remercier verbalement les employés pour un travail bien fait, des sites comme Bonuslyet KudosNowpermettent à tous les employés d’offrir une reconnaissance à leurs pairs, à leurs subordonnés directs et à leurs gestionnaires sur une plateforme numérique semblable à celle des médias sociaux. Une autre étudea montré que plus de 40 % des entreprises qui utilisaient la reconnaissance par les pairs ont constaté une amélioration de la satisfaction de leur clientèle.

 

Des cadeaux qui perdurent

Des bagels le lundi matin ou l’achat d’un dîner pour votre personnel tous les vendredis sont de merveilleuses gâteries, mais pourquoi ne pas montrer votre appréciation avec un cadeau qui dure? Envisagez d’offrir à un employé envers qui vous êtes reconnaissant un abonnement à un magazine sur un sujet qu’il aime ou un cadeau récurrent comme un disque du mois pour les amateurs de musique, Sketchboxpour ceux qui veulent laisser s’exprimer leur artiste intérieur, ou Cairnpour les amateurs de plein air. Ces types de cadeaux ne servent pas seulement à rappeler votre reconnaissance, mais ils sont aussi très personnalisés, ce qui montre que vous faites l’effort d’apprendre à vraiment connaître votre personnel.

 

Laissez vos employés montrer la voie

Vous avez un technicien en santé animale expert en huiles essentielles ou un aide-vétérinaire qui travaille comme instructeur de yoga? Laissez-les diriger la prochaine réunion du personnel et partager ce qu’ils savent. Non seulement ils recevront probablement une reconnaissance positive pour avoir partagé leurs connaissances avec leurs pairs, mais vous soulageront du fardeau de planifier et d’animer chaque séance de formation tout en développant une culture de travail positive.

 

Consolidation d’équipe

Il y a tellement d’options parmi lesquelles choisir quand il s’agit d’activités de consolidation d’équipe qu’il est facile de trouver quelque chose qui plaira à tous vos employés. Les idées sont nombreuses : une excursion à l’extérieur du bureau pour faire un jeu d’évasion grandeur nature, une partie de quilles, du rafting en eau vive, du karaoké ou une chasse au trésor dans la ville. Ou encore, organisez une activité qui n’oblige personne à quitter la clinique, comme l’organisation d’une soirée de bricolage ou de jeux de société.

 

Donnez aux employés le sentiment d’avoir un but

Il va sans dire que ceux qui travaillent dans le domaine vétérinaire sont des amoureux des animaux. Pourquoi ne pas choisir un organisme de bienfaisance, lié ou non aux animaux, auquel faire un don? Impliquez l’ensemble de votre personnel ou de votre équipe dans le processus de sélection. Laissez-les recommander l’organisme caritatif qui devrait recevoir les dons, votez et donnez ensuite une partie des revenus annuels de l’entreprise à l’organisme gagnant.

 

Accordez du temps libre pour faire du bénévolat

Redonnez encore plus en permettant aux employés de sortir de la clinique et de faire du bénévolat pendant une journée, sans avoir à utiliser leurs congés personnels. Les employés vétérinaires peuvent se sentir particulièrement valorisés lorsqu’ils offrent bénévolement leurs compétences pour sauver des animaux. Lorsqu’une entreprise appuie de tels efforts bénévoles de la part de ses employés, elle donne à ses employés des raisons d’être fiers et de parler positivement de celle-ci. Et cela ne peut qu’améliorer le statut de votre entreprise dans votre collectivité.

 

Une étude a conclu que lorsqu’une entreprise appuie les efforts bénévoles de ses employés ou qu’elle verse une contribution équivalente à celle de ses employés, ces derniers sont plus susceptibles de demeurer au sein de l’entreprise et de déployer des efforts supplémentaires pour accomplir une tâche dans le cadre de leur travail. Mieux encore, faites du bénévolat en équipe. Le résultat sera double : vous redonnerez à la communauté tout en vous engageant dans une activité de consolidation d’équipe.

 

Offrez des rencontres individuelles

Les tables rondes et les réunions d’équipe sont un excellent moyen de collaborer et de partager ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans le milieu de travail, mais le temps passé en tête-à-tête avec le patron peut s’avérer encore plus précieux pour faire savoir à vos employés combien vous les appréciez. Prenez le temps de rencontrer individuellement vos employés pour discuter de leurs buts, de leurs objectifs et de tout ce qui les préoccupe. Offrir du soutien et vouloir aider les employés à atteindre leurs objectifs sont les moyens les plus rapides de bâtir une équipe loyale.[1]

 

Anniversaires = jours fériés

Qui n’aimerait pas avoir un jour de congé pour son anniversaire? Donner un jour de congé à vos employés le jour de leur anniversaire pour qu’ils puissent célébrer et se détendre est une excellente façon non seulement de montrer votre appréciation pour tout le travail qu’ils accomplissent, mais aussi de promouvoir un sain équilibre travail-vie personnelle.

 

Le fait d’accorder aux employés ce jour de congé supplémentaire peut aussi leur remonter le moral, ce qui peut se traduire par une meilleure rétention des employés.[2]

 

Dites-le par écrit

Que vous envoyiez une carte d’anniversaire avec une note manuscrite, une carte de remerciement, une lettre détaillant un travail bien fait ou une lettre d’appréciation plus formelle que votre employé pourra conserver dans son portfolio professionnel, prendre le temps de mettre un message personnel par écrit fait des merveilles pour remonter le moral des employés. Les employés apprécieront le temps que vous avez pris pour rédiger un message personnalisé. De plus, ils auront quelque chose qu’ils pourront afficher sur leur bureau ou conserver pendant des années.

 

Bien qu’une note manuscrite et personnalisée soit idéale, le fait de féliciter les employés par courriel ou sur les médias sociaux leur donnera non seulement le sentiment d’être spéciaux, mais incitera aussi leurs collègues à travailler plus fort pour qu’ils puissent eux aussi recevoir une reconnaissance bien méritée.[3]

 

Bien que nous travaillons tous pour faire de l’argent et gagner notre vie, la recherche démontre que l’argent n’est pas la principale raison pour laquelle les gens restent chez leur employeur actuel. Il est bien sûr important d’être bien rémunéré, mais les employés veulent et ont besoin de se sentir valorisés, respectés et appréciés; en tant qu’employeur, vous savez que ce sont souvent les petites choses qui font toute la différence!

 

 

 

 

[1]« Top 10 Non-Financial Rewards to Motivate Employees »

[2]« 6of the Best Non-Financial Incentives for Employees »

[3]« Top 10 Non-Financial Rewards to Motivate Employees »

Épuisement professionnel et propriétaires de clinique vétérinaire : connaissez-vous les effets à court et à long terme?

Comment un obstacle sur la route peut avoir une incidence sur la valeur de votre cabinet.

 

Signes et symptômes de l’épuisement professionnel

Les propriétaires de cliniques vétérinaires sont les piliers de leur cabinet. Ce sont des entrepreneurs polyvalents qui portent de nombreux chapeaux au cours d’une journée de travail normale. Aujourd’hui, l’exploitation d’un cabinet de santé animale prospère exige du propriétaire qu’il possède une liste complète de compétences et de connaissances. Celles-ci vont bien au-delà de ce qui est étudié à l’école et comprennent la comptabilité, les ressources humaines, la gestion immobilière, l’entretien d’équipement et l’approvisionnement, pour n’en nommer que quelques-unes. Les vétérinaires ont tendance à être des surperformants qui croient être invincibles. Malgré ces croyances, vous êtes humain et le stress vous affecte comme tout le monde.

Le domaine de la médecine vétérinaire n’est pas différent des autres domaines de la médecine en ce qui concerne le stress, les longues heures de travail et le besoin d’un bon équilibre travail-vie personnelle. En fait, les soins de santé animale peuvent parfois être plus stressants; vous avez non seulement un patient à évaluer et à traiter, mais vous avez aussi un ou des propriétaires qui se préoccupent des besoins et des soins médicaux continus de leur animal. Cette situation, combinée aux obligations professionnelles et personnelles associées à la médecine vétérinaire, peut entraîner l’épuisement professionnel et des problèmes de santé potentiellement graves.

L’observation de la fatigue compassionnelle et du stress professionnel chez les travailleurs du domaine de la santé animale a suscité de l’intérêt au cours de la dernière décennie. Au cours des cinq dernières années, plusieurs étudesont évalué cette relation et ont constaté que les personnes qui prennent soin d’animaux en souffrance et celles qui participent au processus d’euthanasie ont signalé des niveaux considérablement plus élevés de stress au travail et moins de satisfaction professionnelle[1]. Cela peut entraîner un taux de roulement du personnel plus élevé que la normale, un stress psychologique et d’autres conditions directement liées au stress.

 

Qu’est-ce que l’épuisement professionnel?

L’épuisement professionnel est la réaction de votre esprit et de votre corps au stress chronique lié à votre travail. Les effets psychologiques, comportementaux et physiologiques du stress professionnel peuvent conduire à l’apparition des signes classiques de l’épuisement professionnel. Ceux-ci peuvent inclure une baisse de l’estime de soi, de la motivation et de la satisfaction au travail, de l’épuisement, du cynisme et un sentiment de diminution des aptitudes professionnelles.

Identifier les signes et symptômes de l’épuisement professionnel

Les signes et symptômes peuvent être divisés en trois grandes catégories : l’épuisement physique et émotionnel, le sentiment d’inefficacité et le manque de réalisation personnelle, ainsi que le cynisme et le détachement. Chacune de ces catégories est caractérisée par certains signes et symptômes.

 

Signes d’épuisement physique et émotionnel :

 

  • Insomnie
  • Fatigue chronique
  • Perte de mémoire, manque de concentration et d’attention
  • Perte d’appétit
  • Dépression
  • Anxiété
  • Colère
  • Névrosisme
  • Augmentation de l’incidence des maladies
  • Symptômes physiques, y compris des douleurs thoraciques, maux de tête et troubles gastro-intestinaux

Signes d’inefficacité et de manque de réalisation personnelle :

 

  • Irritabilité accrue
  • Sentiments d’apathie et de désespoir
  • Manque de productivité
  • Faible rendement au travail

Signes de cynisme et de détachement :

 

  • Pessimisme
  • Perte de jouissance
  • Isolement
  • Détachement

 

Une étude publiée dans le Journal of Veterinary Medical Education a constaté que les changements de personnalité indiqués ci-dessus sont un excellent prédicteur du stress professionnel[2]. Les recherches antérieures se sont concentrées sur les facteurs environnementaux et ont négligé l’influence sur la personnalité.

Si l’un de vos associés, un membre de votre personnel ou vous-même présentez ces symptômes, il y a de bonnes chances que vous deviez identifier et résoudre les facteurs perturbants. Si vous ne ressentez pas ces symptômes, vous devriez tout de même garder ces signes avant-coureurs à l’esprit. L’épuisement professionnel ne se produit pas du jour au lendemain. C’est quelque chose qui peut se profiler tout doucement pendant que vous vivez votre vie bien occupée. Il existe de nombreuses façons de réduire le stress et de prévenir l’épuisement professionnel.

Façons de réduire le stress et de prévenir l’épuisement professionnel

Il est absolument vital de prendre du temps chaque jour pour soulager le stress de votre corps et de votre esprit. La réduction du stress peut aller de la respiration profonde à un entraînement cardio vigoureux. Ces mesures préventives peuvent être prises avant, pendant ou après le travail. Voici quelques suggestions :

  • Faire une promenade (même pendant la pause du dîner)
  • Regarder un film qui vous fait rire
  • Jouer à un jeu avec des amis ou votre famille
  • Peindre, dessiner ou écrire
  • Essayer le yoga, la méditation ou le tai-chi
  • Chanter ou danser

 

Vous devez identifier ce qui vous stresse le plus, la façon dont vous vous sentez lorsque cela se produit et ce qui fonctionnera pour vousafin de diminuer ce stress. Si vous savez que vous êtes sur le point de vivre un événement particulièrement stressant pour vous, accordez-vous un moment de calme de 10 à 15 minutes. Pendant ce temps, vous pouvez pratiquer la respiration profonde et vous préparer mentalement. La meilleure chose que vous puissiez faire est d’identifier les situations ou les événements qui déclenchent le stress et d’agir immédiatement. Si vous choisissez de ne pas les reconnaître, vous risquez l’épuisement professionnel.

Conséquences de l’épuisement professionnel qui affecte les propriétaires d’entreprises vétérinaires

Les effets du stress professionnel peuvent également avoir une incidence sur le cabinet et se traduire par une baisse de la productivité et du rendement, une perte de revenus et de potentiel de croissance, de mauvaises relations et un mauvais travail d’équipe, ainsi qu’une augmentation de l’absentéisme et du roulement du personnel.

Perte de revenus

Le premier endroit où la plupart des propriétaires de cliniques remarquent l’impact de l’absentéisme est sur le bénéfice net de leur cabinet. Si le ou la propriétaire doit cesser de travailler, qui traitera ses patients ou pratiquera les interventions chirurgicales? L’épuisement professionnel peut entraîner une perte de salaire, une baisse de productivité, une mauvaise qualité des services et une augmentation du temps de gestion.

D’après le U.S. Bureau of Labor and Statistics, en moyenne, les entreprises perdent environ 2,8 millions de jours de travail par an[3]. On y rapporte que près des deux tiers des absences imprévues sont liées à la maladie et à des situations familiales. Les autres sont dues à des besoins personnels, au stress et aux accidents du travail. Au Canada, selon les estimations, les entreprises perdent 16,6 milliards de dollars en productivité chaque année en raison de l’arrêt maladie des travailleurs pour des problèmes de santé mentale liés au stress, une invalidité ou des problèmes financiers[4]. Comme vous le savez, il est beaucoup plus facile d’embaucher un employé pour un poste technique que de remplacer un vétérinaire. L’impact est plus important si le propriétaire de la clinique vétérinaire doit être remplacé (à court ou à long terme) à cause de l’épuisement professionnel.

Capacités de leadership

Plus une personne occupant un poste de direction s’absente longtemps, plus il devient difficile de maintenir l’entreprise sur la bonne voie. De plus, l’absentéisme affecte les autres membres de l’équipe. Les employés qui continuent à travailler doivent souvent assumer des tâches, des responsabilités et des heures supplémentaires pour remplacer leurs collègues absents. Cela peut entraîner un sentiment de frustration et une baisse du moral.

Certaines entreprises voient un changement dans la dynamique de leur équipe après que le propriétaire soit parti en vacances pour seulement deux semaines. Imaginez ce qui se passerait lors d’un congé de deux mois. Certaines personnes pourraient remettre en question le statu quo et faire pression pour que des changements soient apportés; il pourrait s’agir notamment de modifier les calendriers et les protocoles efficaces actuellement en place. Ces défis peuvent être difficiles à surmonter, surtout pour un propriétaire vétérinaire qui effectue un retour sans être complètement rétabli ou guéri. Le propriétaire vétérinaire pourrait décider d’abaisser ses attentes en ce qui concerne les normes de service à la clientèle.

Retour progressif

Après un congé prolongé, il peut y avoir une crainte associée au fait de travailler à plein régime. Une personne qui revient après avoir subi les conséquences de l’épuisement professionnel pourrait tirer profit d’un retour progressif et d’une vigilance quant au temps qu’elle investit maintenant. Lorsque vous êtes propriétaire d’une entreprise, cette réduction de la charge de travail aura un impact négatif sur votre revenu. Cela limitera également votre disponibilité pour les propriétaires d’animaux qui préfèrent traiter avec vous.

Occasions de croissance

Si vous éprouvez les symptômes de l’épuisement professionnel dont il a été question plus haut (baisse d’estime de soi, de motivation et de satisfaction au travail, épuisement, cynisme et sentiment de diminution des aptitudes professionnelles), vous risquez de manquer une occasion qui pourrait être bénéfique. Ce changement de votre niveau d’énergie aura un impact sur votre clinique et sur la force motrice que vous êtes. Ces occasions pourraient inclure l’agrandissement de la clinique, la participation aux activités d’un refuge local ou même le lancement d’un nouveau projet. C’est comme si vous étiez forcés de « passer à l’arrière-plan » pendant que vos concurrents excellent. Si vous voyez cela en vous, il est temps de faire un changement pour le mieux.

Oxilia peut vous aider

Pour les propriétaires de cabinet, le personnel vétérinaire temporaire (ou de relève) peut offrir plus qu’un simple soulagement pour ce qui semble être des journées de travail extrêmement stressantes. Ces personnes qualifiées peuvent fournir un soutien durant les périodes de pénurie temporaire de personnel (vacances, congés de maladie et de maternité, etc.) et peuvent permettre à un cabinet d’obtenir de l’aide qualifiée sans l’engagement financier qu’implique l’ajout d’un membre de personnel 40 heures par semaine.

Dotation en personnel pour les absences planifiées et imprévues

Tout le monde a besoin d’une pause pour une raison ou une autre! En tant que propriétaire d’entreprise prospère, vous savez que les portes de votre clinique ne peuvent pas fermer en raison d’une maladie, de vacances ou de congés prolongés. Oxilia possède les ressources et l’expérience nécessaires pour répondre à vos besoins avec des vétérinaires qualifiés, des techniciens en santé animale ou des étudiants en médecine vétérinaire. Grâce à notre plateforme de recrutement en ligne, nous avons accès à des professionnels de la santé animale partout au Canada et sommes en mesure de placer ces personnes dans n’importe quel milieu dans les dix provinces.

Développez votre entreprise et générez plus de revenus

Avez-vous déjà souhaité trouver plus d’heures dans une journée? Notre service de placement temporaire est là pour vous! Le recours à un vétérinaire de relève, à des techniciens en santé animale ou à un étudiant en médecine vétérinaire pour faire croître votre entreprise peut vous permettre d’ajouter des heures de service, d’offrir des pauses au personnel et de réduire le fardeau des heures supplémentaires. Cette solution peut également contribuer à réduire les absences et le roulement possible du personnel en raison de l’épuisement professionnel. Tout cela en offrant à vos clients et patients des services professionnels de qualité, sans les frais associés à l’embauche d’un employé à temps partiel ou à temps plein. Avec Oxilia, vous pouvez faire appel à nos professionnels disponibles au besoin. Faites appel à notre personnel pour répondre à toutes les exigences d’un cabinet qui a du succès. Nous pouvons vous aider à trouver les professionnels de relève qui répondent parfaitement à vos besoins. Recrutez un vétérinaire de relève dès aujourd’hui!

 

[1]« Interventions for occupational stress and compassion … – APA PsycNET. » 11 sept. 2018, http://psycnet.apa.org/record/2018-09296-001.

[2]« The Effect of Personality on Occupational Stress … – jvme – UTP Journals » https://jvme.utpjournals.press/doi/10.3138/jvme.0116-020R.

[3]« 4.2 million workers have illness-related work absences in January 2018 » 29 mars 2018, https://www.bls.gov/opub/ted/2018/4-point-2-million-workers-have-illness-related-work-absences-in-january-2018.htm?view_full.

[4]« Combien l’absentéisme vous coûte-t-il? | Mercer Canada » 26 avr. 2018, https://www.mercer.ca/fr/notre-philosophie/la-hausse-silencieuse-mais-constante-des-couts-des-soins-de-sante.html.

Propriétaire de clinique : voyagez l’esprit tranquille

La planification est essentielle pour profiter de votre temps libre

 

Il y a un vieux dicton qui dit : « espérer le meilleur, prévoir le pire ». Cette citation nous dit essentiellement de faire autant de planification et de préparation que possible avant de laisser les choses entre les mains de quelqu’un d’autre. L’idée de confier votre entreprise à quelqu’un d’autre peut mener à de nombreuses nuits blanches, et à juste titre! Vous avez tout donné pour bâtir une entreprise prospère et vous savez que tout problème pourrait avoir une incidence sur vos revenus, sur les bénéfices nets de l’entreprise et sur votre réputation de cabinet offrant un excellent service à la clientèle.

Alors, que pourraient être ces problèmes et que devrez-vous faire pour garantir le succès? La planification peut inclure le dépannage, la délégation de tâches en votre absence ou l’attribution de pouvoirs à un employé de confiance. Toutes ces choses peuvent causer du stress et possiblement vous empêcher de prendre une pause bien méritée. Ne laissez pas la peur de quitter votre cabinet pour des vacances bien méritées vous empêcher de profiter de la vie!  Commencez le processus de planification en identifiant la ou les sources précises de votre stress.

Identifiez votre source de stress

D’après un récent sondage, seulement 57 % des propriétaires de petites entreprises prévoient prendre des vacances au cours des douze prochains mois, et seulement 9 % prévoient voyager pendant deux semaines complètes[1]. Qu’est-ce qui vous stresse quand vous pensez à prendre des vacances? Afin d’atténuer ce stress, vous devez d’abord l’identifier. Les causes courantes de stress comprennent :

– la gestion des ressources humaines;

– les urgences imprévues (incendie, dégât d’eau, panne d’électricité);

– Plaintes des clients

– votre remplacement.

 

Êtes-vous le type de propriétaire d’entreprise qui vérifie constamment ses courriels ou qui « ne fait que prendre des nouvelles » avec ses employés et clients pendant qu’il est censé se détendre en dehorsdu travail? Les personnes qui ne sont pas propriétaires d’une clinique peuvent penser que c’est de la folie. Tout ce qu’ils veulent faire, c’est laisser tout ce qui concerne le travail derrière eux et l’oublier jusqu’à ce qu’ils doivent revenir.

Vous et votre entreprise êtes prêts à faire une pause? Il y a des éléments clés qui doivent être en place pour que vous puissiez avoir l’esprit tranquille et savoir que tout ira bien lorsque vous ne serez pas au bureau. Jetons un coup d’œil à quelques catégories clés qui, avec une bonne planification, peuvent faire une différence.

 

La gestion des ressources humaines

Les questions de RH sont souvent parmi les choses les plus difficiles et les plus longues à gérer dans un cabinet; elles peuvent être encore plus difficiles à résoudre à distance. C’est pourquoi vous devrez compléter et mettre en place plusieurs choses avant de voyager.

 

Descriptions d’emploi

Les descriptions d’emploi pour chaque poste au sein de votre clinique (y compris celle du vétérinaire/propriétaire) doivent être complètes et accessibles. Tous les employés doivent recevoir une copie de leur propre description d’emploi.[2]Cela leur permettra de s’assurer qu’ils connaissent leurs tâches et responsabilités. En outre, des politiques et procéduresgénérales de RH devraient exister et définir par écrit les règles liées aux congés de maladie, demandes de vacances, absences, évaluations annuelles, augmentations salariales, etc. Il est également pratique courante de fournir une copie de ce document à chaque employé et de lui en faire signer une copie pour son dossier personnel[3]. Avec ces outils en place, il ne devrait y avoir aucune question au sujet des politiques de la clinique ou des attentes lorsque vous êtes en vacances ou à l’extérieur du bureau.

 

Paie

Si vous ne faites pas appel à une entreprise externe pour traiter les paies, vous devrez désigner quelqu’un au sein de votre entreprise pour superviser la paie pendant vos vacances. Si vos employés sont salariés, c’est très simple. Toutefois, si vous avez des employés qui travaillent à l’heure ou à temps partiel, leur salaire devra être calculé avant le versement d’un chèque ou d’un dépôt direct.

Si la paie doit être calculée, il est préférable que la personne que vous désignez pour ce rôle ait l’occasion d’apprendre et de pratiquer cette tâche avant vos vacances. Cela réduira le stress que vous et cette personne désignée pourriez avoir à propos de la bonne réalisation de cette tâche.

 

Déléguer

Il peut être difficile pour le propriétaire de la clinique de déléguerdes tâches et responsabilités[4]. Vous devez être à l’aise avec l’employé que vous choisissez et être convaincu de ses capacités. Heureusement, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour vous rassurer. En voici quelques exemples.

– Désigner une personne comme point de contact pendant vos vacances.

– Donner l’autorité à un membre digne de confiance de votre personnel pour prendre les décisions en cas d’événement exceptionnel ou d’urgence.

– Autoriser une personne de confiance à s’occuper de la paie (ce qui peut nécessiter l’autorisation de signer des chèques ou d’utiliser un sceau portant votre signature).

– Fournir l’autorisation et l’accès aux comptes fournisseurs, au chéquier et à la petite caisse.

– Embaucher un vétérinaire remplaçant compétent pour assumer votre charge de travail pendant votre absence.

 

Réunions d’équipe

Organiser des réunionshebdomadaires avec tout votre personnel vous permettra d’expliquer clairement votre intention de prendre des vacances, combien de temps vous serez absent et ce que vous attendez d’eux pendant votre absence[5]. C’est aussi un bon moment pour faire savoir à tout le monde que vous embaucherez un remplaçant pendant votre absence et pour fournir des renseignements clés sur cette personne. La réunion en groupe permet aux membres du personnel de poser toutes les questions qu’ils peuvent avoir et vous assure que tout le monde a entendu la même information en même temps, ce qui élimine l’incertitude, le stress et la confusion.

 

Urgences imprévues

Parfois, peu importe à quel point vous planifiez et préparez quelque chose, quelque chose peut mal tourner (c’est la loi de Murphy). Dans l’éventualité où quelque chose se produirait, assurez-vous que les éléments ci-dessous sont en place et accessibles à votre personnel en cas d’urgence (qu’elle soit petite ou grande).

Liste de contacts

Assurez-vous que votre personnel dispose d’une liste de tous les contacts nécessaires. Cette liste devrait inclure les noms et les numéros de téléphone suivants :

– Vos coordonnées, y compris votre téléphone cellulaire et au moins un autre numéro (hôtel, centre de villégiature, etc.)

– Propriétaire de l’immeuble si l’immeuble est loué

– Experts en réparation (électricien, plombier, système CVC, etc.)

– Personnes à contacter en cas d’urgence pour tout le personnel

 

Documents importants

Assurez-vous que votre employé désigné a accès à tous les documents nécessaires, y compris les suivants :

– Contrats de service ou de location d’équipement (en ligne ou sur papier)

– Garanties

– Dossiers du personnel

– Chèques ou autres formes de paiement

– Accès aux comptes en ligne (nom d’utilisateur et mot de passe)

– Fichiers clients (permission de connexion pour le remplaçant)

 

Plaintes des clients

Il est extrêmement important de traiter les plaintes des clients le plus tôt possible; ils ne peuvent pas attendre votre retour de vacances. Vous devrez affecter au moins un autre membre du personnel à la gestion des plaintes, que ce soit en personne ou en ligne. Les plaintes déposées en lignepeuvent avoir un effet dévastateur sur votre réputation personnelle et professionnelle[6]. Pour cette raison, vous devrez autoriser l’accès à vos plateformes (site Web d’entreprise, Facebook, etc.) pour résoudre tout problème.

Si vous avez des vétérinaires associés, assurez-vous qu’ils participent à la gestion des plaintes. Il est toujours préférable que les clients reçoivent une réponse d’une personne « responsable » ou qu’ils estiment être en position d’autorité. Être proactif, c’est encore mieux. Si vous avez un cas complexe ou en cours, faites tout ce qui est en votre pouvoir pour consigner les renseignements nécessaires sur les antécédents médicaux et laissez des notes détaillées dans le dossier médical; cela peut éviter au client d’avoir à répéter des renseignements qu’il a déjà fournis, réduisant ainsi son stress et ses inquiétudes en votre absence.

Embaucher votre remplaçant

Un vétérinaire remplaçant peut atténuer plusieurs problèmes qui vous causent du stress au moment de prendre des vacances, notamment :

– Couvrir votre charge de travail pour que les clients puissent continuer à être reçus.

– Assurer aux clients que les soins urgents, le cas échéant, seront fournis par un professionnel qualifié et compétent.

– Veiller à ce que votre clinique demeure ouverte et continue de générer des revenus pendant votre absence.

 

Pour que ce processus se déroule au mieux, planifiez vos vacances aussi longtemps à l’avance que possible. Cela vous donnera le temps de trouver un remplaçant qualifié. Si vous le pouvez, essayez de prendre vos vacances à la même période chaque année. Cela peut vous aider à établir un calendrier de remplacement avec un candidat qui vous convient.

Oxilia peut vous aider à sélectionner votre remplaçant. Nous avons les ressources et l’expérience nécessaires pour répondre à vos besoins avec des vétérinaires qualifiés par le biais de notre plateforme de recrutement en ligne. Oxilia vous offre accès à des professionnels de la santé animale partout au Canada et nous sommes en mesure de placer ces personnes dans n’importe quel milieu dans les dix provinces.

Le temps venu pour vous de voyager, assurez-vous d’informer votre remplaçant des principaux éléments de votre cabinet. Cela peut réduire la courbe d’apprentissage et familiariser cette personne avec votre clinique le plus rapidement possible (protocole de vaccination, tests de dépistage du ver du cœur et de la maladie de Lyme, etc.) et réduire le stress lié à leur transition.

Au retour de vos vacances, prenez le temps de rencontrer et de faire le point avec votre personnel. Renseignez-vous sur la façon dont les choses se sont déroulées en votre absence et discutez des changements qui devraient avoir lieu avant que vous ne repartiez. C’est aussi une bonne idée de parler avec le remplaçant pour voir comment le processus s’est déroulé pour lui. La rétroaction à ce stade peut vous aider à planifier et à vous préparer pour vos prochaines vacances. Vous constaterez peut-être même que la délégation continue de certaines tâches vous permettra de libérer du temps pour faire croître votre entreprise, équilibrer votre vie professionnelle et personnelle, ou même vous consacrer à d’autres champs d’intérêt.

 

Laissez Oxilia vous aider à commencer dès aujourd’hui.

 

 

[1]« On Deck – Vacation Survey » 2018, https://www.ondeck.com/vacation-study

 

[2]« Better Team – Job Description Template » 18 nov. 2018, https://www.betterteam.com/job-description-template

 

[3]« The Balance Careers – Sample Human Resources Policies and Procedures » 24 janv. 2019, https://www.thebalancecareers.com/sample-human-resources-policies-and-procedures-1918876

 

[4]« Huffington Post – Delegating Responsibilities As A Small Business Owner: 5 Tasks To Take Off Your Plate Right Now » 25 juin 2013, https://www.huffingtonpost.com/2013/06/25/delegating-responsibility-small-business-owners_n_3472115.html

 

[5]« Tracy Dowdy – The Why (and How!) Behind Weekly Veterinary Team Meetings » https://tracydowdy.com/the-why-and-how-behind-weekly-veterinary-team-meetings/

 

[6]« Forbes – 4 Embarrassing Online Reputation Mistakes Businesses Are Still Making » 18 déc. 2018, https://www.forbes.com/sites/ryanerskine/2018/12/18/4-embarrassing-online-reputation-mistakes-businesses-are-still-making/#5b354728fc10

 

Conseils pour devenir le remplaçant parfait et augmenter votre valeur!

Comment devenir le remplaçant le plus recherché de la région

Être un remplaçant populaire est à la fois amusant et gratifiant!  Plus important encore, le fait d’avoir la réputation d’être un remplaçant de qualité ouvre la porte aux meilleures offres et, progressivement, à des taux horaires plus élevés. Voici quelques conseils qui vous aideront dans votre parcours de remplaçant :

Organisez votre horaire

Le secret de la réussite d’un remplaçant est la préparation et l’organisation. Assurez-vous de prévoir votre horaire bien à l’avance et songez à offrir aux employeurs potentiels des « blocs d’heures » qui répondent à leurs besoins. Si vous avez déjà un poste à temps plein et que vous souhaitez supplémenter votre revenu, essayez d’organiser votre horaire de travail de façon à avoir 1 ou 2 jours complets à offrir par semaine.

Gagner de l’argent pendant vos vacances est également une option. Lorsque vous planifiez vos congés annuels avec votre employeur à temps plein, envisagez d’utiliser ce temps comme « vacances payées ». C’est une excellente option pour ceux qui aimeraient visiter d’autres régions, mais qui pourraient avoir un budget serré, ou pour ceux qui essaient de maximiser leur potentiel de revenu.

Créez un profil riche en informations

Les employeurs à la recherche de personnel temporaire veulent embaucher les candidats les plus qualifiés possédant une expérience variée et des compétences polyvalentes. Incluez toujours vos études, votre expérience de travail et les compétences particulières qui vous distinguent des autres remplaçants. Certaines compétences sont très recherchées, et si vous vous spécialisez dans l’extraction de dents ou la chirurgie orthopédique, assurez-vous de bien le mettre en évidence. Si vous êtes prêt à voyager, les cliniques vétérinaires éloignées se feront un plaisir de vous aider à organiser votre voyage. N’oubliez pas, ce profil est votre curriculum vitae; c’est votre façon de communiquer aux employeurs potentiels ce qui vous différencie des autres candidats et pourquoi ils devraient vous offrir un contrat![1]

Répondez rapidement

Chaque fois que vous recevez une offre d’un employeur, la rapidité de réponse est essentielle. Si vous êtes activement à la recherche d’affectations, assurez-vous de consulter quotidiennement les nouvelles offres d’emploi. Les propriétaires de cliniques vétérinaires aiment que vous répondiez rapidement à leurs demandes de renseignements; cela démontre également que vous êtes prévenant et soucieux de les aider à satisfaire leurs besoins.

Préparez une liste de questions

Assurez-vous de préparer une liste de questions sur les normes et protocoles du cabinet vétérinaire. Celles-ci devraient être organisées et prêtes avant votre première journée. Cela accélérera votre productivité. Voici quelques exemples de questions efficaces :

– Les frais d’un examen médical (et les procédures courantes prévues par le cabinet)

– Les protocoles de vaccination en place dans la clinique

– Les politiques de la clinique concernant le calendrier des tests de dépistage du ver du cœur ou de la maladie de Lyme

– Quel logiciel de gestion des patients utilisent-ils?

En montrant votre intérêt pour les pratiques de la clinique, vous ferez bonne impression et laisserez entendre que vous serez productif en très peu de temps.

Soyez proactif

Rappelez-vous, vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une première impression! Lorsque vous êtes sélectionné pour une affectation, soyez prêt pour votre première journée en étant proactif. La veille de votre quart de travail, appelez pour confirmer votre présence ainsi que l’heure à laquelle vous devez arriver. Il s’agit d’une courtoisie professionnelle qui sera remarquée par le propriétaire et le personnel de la clinique. Vérifiez toujours votre itinéraire bien avant votre premier jour. Vous aurez besoin de connaître le temps de transport nécessaire. La veille de votre arrivée, assurez-vous de vérifier les prévisions météorologiques et les conditions des routes pour anticiper tout retard ou la nécessiter d’emprunter un autre itinéraire. Demandez où vous pouvez stationner votre voiture, ne prenez pas les meilleures places : elles doivent être laissées aux clients.

La trousse parfaite pour un remplaçant parfait

Rassemblez tout l’équipement et le matériel dont vous aurez besoin avant votre première journée de travail. En ayant sous la main une « trousse du remplaçant », vous serez toujours prêt pour les affectations qui se présenteront à vous. Cela est particulièrement important si vous occupez déjà un poste à temps plein et que vous complétez votre revenu par des affectations de remplacement. Tout le monde n’apporte pas tous ses effets personnels de sa clinique permanente à la maison tous les jours. En ayant une trousse séparée, vous ne risquez pas d’oublier quelque chose à un autre endroit. Voici quelques exemples d’articles que devrait comprendre cette trousse :

– Uniforme

– Chaussures appropriées

– Stéthoscope

– Manuel des doses de médicaments

– Porte-nom

– Gants (si vous êtes allergique au latex)

– Cahier de notes et stylo

– Dosimètre

Prévoyez un lunch et des collations (surtout le premier jour) parce qu’il n’y aura peut-être pas d’endroit ou suffisamment de temps pour acheter de la nourriture.

Soyez professionnel

Habillez-vous toujours de façon appropriée, ayez l’air et agissez de façon professionnelle. La première impressionque vous faites sur le propriétaire de la clinique, l’équipe et les propriétaires d’animaux sera durable[2]. Ne risquez jamais vos chances de poursuivre votre contrat, de vous faire réembaucher et d’améliorer votre réputation en vous montrant non professionnel.

 

Présentez-vous toujours un peu plus tôt (avant les heures normales d’ouverture) afin de vous familiariser avec l’organisation de la clinique. Trouvez les salles d’examen, les salles de traitement et les salles d’hébergement, le cas échéant, ainsi que le laboratoire. Cela démontre à tout le monde que vous êtes prêt à vous lancer.

Astuces en prime

Si vous voulez en savoir plus sur un cabinet, consultez son site Web. Lisez les renseignements sur les vétérinaires et le personnel (y compris leurs noms si possible), les services qu’ils offrent, les heures d’ouverture et toute affiliation. Il y a de fortes chances que vous aurez déjà hâte de les connaître. Le temps que vous investissez dans la préparation sera du temps bien investi.

 

Rappelez-vous que le milieu de la santé animale est petit et que vous voulez toujours être reconnu parmi les meilleurs!

[1]« Reachout Yourself: Resumes, Cover Letters, and Interviewing. »| Epstein, H.A.B., 28 février 2018, https://doi.org/10.1080/15323269.2018.1400835

 

[2]« Clothing and People-A Social Signal Processing Perspective » | Aghaei, M. et al, mai 2017. 12econférence internationale de l’IEEE (pp. 532-537), https://ieeexplore.ieee.org/abstract/document/7961787

 

Trois histoires à succès de remplaçant

Quel profil pourrait être le vôtre?

Oxilia est une communauté de professionnels de la santé animale où les besoins en ressources humaines des entreprises sont comblés par l’établissement de liens avec des personnes qualifiées désireuses de découvrir de nouvelles possibilités.

Ce qui fait la beauté d’Oxilia, c’est qu’elle s’adresse à tous les types de remplaçants. En fait, nos remplaçants ont rarement le même profil, chacun ayant des objectifs, une formation professionnelle, des expériences, des intérêts et des antécédents distincts.

Trois différentes histoires à succès d’Oxilia :

Louise, une vétérinaire remplaçante à plein temps. Louise est une vétérinaire de 52 ans comptant plusieurs années d’expérience professionnelle. Ses enfants sont grands et elle a maintenant beaucoup de temps libre. Louise aime le processus de planification de son horaire sur Oxilia et trouve que cet outil de communication lui fait gagner du temps et lui évite de devoir échanger de nombreux courriels pour organiser son emploi du temps.

Le fait de partager son temps entre deux ou trois cliniques vétérinaires de sa région permet à Louise de combler tout son temps libre. Elle se sent appréciée dans ces cliniques et leur apporte une riche et précieuse expertise. Louise a également compris que son rôle de remplaçante lui donne l’occasion d’encadrer de jeunes vétérinaires et de les aider à développer leurs compétences. La possibilité d’avoir un horaire flexible et de gagner un revenu élevé lui a également permis de se consacrer à son projet favori : améliorer l’accès des familles à faible revenu à son jardin communautaire.

Jessica, une technicienne en santé animale remplaçante à temps partiel. Jessica est une technicienne en santé animale (TSA) de 32 ans qui aime relever de nouveaux défis. Cependant, elle a également besoin d’une certaine stabilité afin de maintenir une routine régulière pour sa fille de 6 ans.

Actuellement, Jessica travaille à temps plein dans une clinique vétérinaire voisine et peut organiser ses quarts de travail en deux périodes de 12 heures par jour. La flexibilité de son horaire lui permet de consacrer une journée par semaine et une fin de semaine ici et là pour effectuer des remplacements. Grâce à ce processus, Jessica a énormément appris des professionnels de chaque établissement et a pu mettre à profit ses nouvelles compétences et connaissances dans son travail à temps plein à la clinique vétérinaire.

Le revenu supplémentaire qu’elle gagne comme remplaçante a également permis à Jessica de réaliser son rêve d’emmener sa fille à Disney! Jessica admet qu’elle n’aime pas parler de salaire, mais Oxilia lui permet de fixer ses honoraires et de trouver des contrats sans devoir franchir les étapes pénibles qu’implique la recherche de travail à temps partiel. De plus, elle trouve Oxilia super facile à utiliser!

Stephen, un vétérinaire remplaçant occasionnel. Stephen est âgé de 28 ans et un passionné de vélo de montagne. D’aussi loin qu’il se souvienne, le rêve de Stephen a toujours été de vivre loin de la ville et près d’un parc national. Cependant, comme pour bon nombre d’entre nous, c’est l’amour qui le garde dans une zone urbaine!

Stephen a heureusement trouvé un compromis qui lui convient!  Avec Oxilia, il a trouvé des contrats de remplacement réguliers et gratifiants d’une durée habituelle de 2 à 3 semaines, et toujours dans une région où il peut travailler fort tout en profitant de ses loisirs au maximum!

Le séjour de Stephen est organisé en fonction des vacances du propriétaire de l’entreprise vétérinaire. Grâce à cet arrangement, Stephen jouit de tous les avantages d’être rémunéré pour un travail qu’il aime, il profite des possibilités de faire du vélo de montagne dans les plus beaux endroits du pays et, surtout, il est capable de concilier sa vie professionnelle et personnelle.

Quel scénario vous décrit le mieux?

Tout comme dans les exemples de réussite ci-dessus, chaque remplaçant qui a un profil sur Oxilia a un besoin différent, un rêve différent, ses propres compétences et une approche unique pour gagner sa vie.

Avec Oxilia, vous n’avez pas besoin de travailler à temps plein, ni même chaque semaine ou chaque mois. Vous n’êtes pas limité à travailler avec une seule clinique ni avec les mêmes cliniques dans une seule région. Oxilia vous offre des occasions professionnelles de qualité dans des lieux de travail partout au Canada et aux États-Unis.

Oxilia met à votre disposition une plateforme facile à utiliser et vous accompagne à chaque étape du processus. Nous fournissons également des ressources supplémentaires pour vous aider à rédiger le curriculum vitae parfait, à préparer des exemples d’offres d’emploi, à apprendre des trucs pour gérer vos finances et des stratégies pour donner une nouvelle vie à votre carrière.

En publiant vos informations sur le site, vous serez un peu plus près de trouver le partenaire idéal avec l’aide d’Oxilia.

Pourquoi Oxilia?

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles tant de professionnels de la santé animale se tournent vers Oxilia comme source d’emplois de remplacement.

– Tous les chercheurs d’emploi créent des profils uniques à chaque professionnel

– Flexibilité dans le choix de votre horaire de travail

– Vous fixez vos propres honoraires et négociez les contrats directement avec les propriétaires de cliniques

– Recevez les mises à jour quotidiennes des nouvelles offres d’emploi, envoyées directement à votre adresse courriel

– Les employeurs recherchent de l’aide de tous les niveaux pour des cliniques, des magasins de détail, les ventes externes et plus encore

– Possibilité de voyager dans des régions que vous aimez ou que vous aimeriez découvrir

Vous avez la liberté de gagner un revenu supplémentaire, de trouver l’emploi de vos rêves, de créer un horaire qui vous convient ou de faire progresser votre carrière. Ceci, combiné à la possibilité de voyager à travers le pays, représente la solution que vous recherchez.

Qu’est-ce que vous attendez? Vous n’êtes qu’à un clic de trouver votre mandat idéal avec Oxilia.

Vous ne savez pas comment déterminer votre taux horaires? Regardez notre analyse statistique des taux horaires de nos membres, par province et par profil (vétérinaire versus TSA).

 

Vétérinaire manquant – Opportunités manquées

Le sujet est sur toutes les lèvres de la profession en Amérique du Nord présentement : on manque de médecins vétérinaires et de technicien(ne)s en santé animale.

Le problème est devenu critique ! Les conséquences pourraient être plus graves qu’on le pense. Quels sont les réels impacts pour un établissement qui ne peut combler l’un de ses postes clés ? Ces impacts se calculent en coûts d’opportunité, coûts de remplacement et coûts psychologiques.

Les coûts d’opportunité sont plus simples à calculer. Un médecin vétérinaire employé à temps plein rapporte un revenu d’affaires d’environ 320 000$ à 400 000$ annuellement, selon les régions du Canada.  D’après le Benchmarks 2016 : A Study of Well-Managed Practices publié en août 2016, c’est plutôt 582 000 $ à 614 700 $ qu’un vétérinaire peut rapporter aux pratiques les mieux gérées.  S’il vous manque quelqu’un, ce sont des revenus que vous perdez. Votre masse salariale est réduite, mais n’oubliez pas que vos coûts fixes d’opérations (tout ce qui est lié à l’édifice, l’infrastructure, remboursement de la dette et les équipements) demeurent les mêmes.  Chaque mois, c’est entre 26 600$ et 33 300$ de revenus qui vous échappent.

Le ratio augmenté tech-vet (4:1) serait l’un des facteurs clés du succès des pratiques performantes. Une équipe restreinte oblige ses ressources à voir moins de patients ou à tourner les coins ronds. Une alternative au manque de personnel de support est d’allonger la durée des consultations. Mais est-ce la meilleure utilisation du temps du vétérinaire s’il doit accomplir les tests diagnostiques ainsi que préparer ses prescriptions à défaut de déléguer ?

Les clients en zone urbaine qui n’arrivent pas à avoir un rendez-vous dans un bref délai ont désormais l’embarras du choix en termes de services vétérinaires. Les coûts d’opportunité se répercutent aussi à plus long terme alors que ces clients dans le besoin ont ouvert leurs dossiers dans un autre établissement et recevront des appels les années subséquentes pour les vaccins et antiparasitaires. Un chiot vermifugé, stérilisé, vacciné et micropucé peut générer un revenu de 800-1200$ à un établissement vétérinaire. Ne pas être en mesure d’offrir de nombreuses plages horaires pour ce type de clientèle à haut potentiel de revenu est risqué.

Les coûts de remplacement sont plus difficiles à calculer.  On parle ici de tous les coûts engendrés ainsi que le temps requis pour recruter un nouvel employé et le former. Donc tout le processus, qui comprend les frais d’affichage de poste, le temps dévoué aux entrevues et à l’intégration. Des spécialistes en ressources humaines ont évalué à l’équivalent de 6 à 9 mois du salaire qui en coûte à une entreprise pour remplacer un employé.  Et pendant que vous faites ces démarches, vous ne voyez pas de clients !

Vous pensez trouver rapidement ?  Selon l’article du magazine DVM360 “The Year Ahead : Things Are Looking Bright for the Veterinary Profession,” seulement 0,5% des vétérinaires étaient sans emploi en 2017. Pour ceux qui décident de confier ce mandat à un chasseur de tête, sachez que ces professionnels exigent habituellement entre 15-25% du salaire annuel.

Les coûts psychologiques sont presque incalculables et laisseront une empreinte à plus long terme. Une équipe découragée, désengagée et la conséquence ultime ; un vétérinaire propriétaire en détresse psychologique qui pourra le mener à l’épuisement professionnel. C’est la famille et la santé qui sont aussi en jeu. C’est une profession où beaucoup ont tendance à se donner corps et âme et à ne pas écouter les signes du stress.

Peut-être trouverez-vous cet article déprimant ou stressant. Le milieu de la santé animale est loin d’être le seul secteur affecté. Certains domaines souffrent également, comme celui de la restauration. Certains experts s’interrogent, à savoir si ce n’est pas seulement une crise causée par le manque de main d’œuvre où plutôt une remise en cause de la relation employeur-employé.

Certains outils informatiques révolutionnent déjà la relation employeur-employé. Par exemple, la plateforme Upwork qui unit des pigistes aux entreprises ayant des besoins spécifiques en ressources humaines. La plateforme a franchi le cap des 10 milliards de dollars en contrats transigés pendant la dernière année seulement.  La popularité des applications comme AirBnB et Uber le montre également : la tendance est à la flexibilité. La médecine vétérinaire n’y échappe pas avec de plus en plus de professionnels de la santé animale qui développent une agilité et un intérêt pour des mandats à court terme, qui leur permet de se développer plus rapidement.

Oxilia se veut une solution à ce changement des moeurs en créant une communauté flexible et durable pour répondre aux besoins des vétérinaires propriétaires. Avec l’augmentation considérable du taux de roulement moyen dans la dernière décennie, cette solution représente une réelle économie dans l’embauche des employés.

Selon le site d’affiche de postes Workopolis, 51% des travailleurs restent moins de 2 ans en poste. Et on ne compte pas ici les congés de maternité fréquents.

Oxilia vous permet d’avoir accès à un réseau de professionnels stimulés par de nouveaux défis sans le désavantage de la gestion quotidienne des ressources humaines. Une mobilité croissante des professionnels en santé animale pour mieux répondre aux besoins changeants des entreprises, c’est notre philosophie !

Sources:

http://veterinarybusiness.dvm360.com/benchmarks-2016-shows-strong-revenue-growth-higher-staff-levels

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4982574/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4466835/

https://www.peoplekeep.com/blog/bid/312123/employee-retention-the-real-cost-of-losing-an-employee

Prendre soin de soi-même : Entrevue avec la yogini Josée Bouchard

Pour l’article de ce mois-ci, l’équipe d’Oxilia a discuté avec la professeure de yoga Josée Bouchard, afin de donner à nos lecteurs une introspective sur le yoga. Pourquoi parlons-nous de yoga dans le blogue d’Oxilia ? Parce que travailler en santé animale peut être très stressant, et tout le monde sait que le yoga est une belle pratique pour relâcher cette pression constante que l’on peut vivre dans nos routines. Et aussi parce que le yoga, ce n’est pas juste pour les médecins vétérinaires, mais bien pour tout le monde. Voici notre article, que nous avons décidé de vous présenter dans un format d’entrevue.


Oxilia : Alors pour commencer ; quelle est votre définition du yoga ?

 J.B. : Yoga est une pratique simple qui est vieille de 6000 ans. Yoga veut dire union. Le but étant d’unir le corps et l’esprit dans un état de bien-être. Il ne s’agit pas seulement de s’asseoir et de respirer, c’est surtout une philosophie de vie.

Oxilia : Donc le yoga touche à toutes les sphères de la vie ?

J.B. : Absolument. On prend le temps d’aller chez le coiffeur, d’acheter des vêtements, des chaussures, de sortir au théâtre, etc — mais on oublie trop souvent de prendre soin de notre esprit, de le libérer. C’est important de créer de l’espace dans nos corps et nos esprits, et c’est ce que le yoga permet. Et une fois que c’est fait, on devient plus ouvert à accueillir les plaisirs de la vie. Plus on est libre, plus on peut vraiment recevoir.

Oxilia : Discutons des personnes ayant des vies professionnelles et personnelles occupées qui « n’ont pas le temps de prendre le temps ». C’est encore plus important pour eux de prendre le temps d’en faire, non ?

J.B. : Oui, en effet ! Mais il ne faut pas se forcer à faire du yoga. Ça doit rester simple, alors nul besoin de s’inscrire à cinq cours par semaine. Pour les gens qui n’ont vraiment pas de temps, ce qu’ils peuvent faire—et je le fais en entreprise souvent—c’est s’asseoir deux minutes ou moins, allonger la colonne vertébrale et faire quatre à cinq inspire et expire, lentement. Juste faire ça peut apaiser le corps et l’esprit. Les gens croient—et pour beaucoup de choses dans la vie, d’ailleurs—que s’ils ne pratiquent pas quelque chose pour de longues durées, régulièrement, ils ne font pas vraiment l’activité.

Oxilia : Il y a vraiment une fausse croyance populaire qui amène à rendre les choses plus compliquées qu’elles ont besoin de l’être. Peut-être que les gens prennent pour acquis le bien-être du corps et de l’esprit ?

J.B. : Bien sûr. C’est la dernière chose à laquelle on pense à apaiser. En plus, le yoga connaît comme une effervescence ce qui le transforme en mode, et il faut faire attention aux confusions. Il y a un risque de se mélanger entre les différents types de yoga. Ce que j’aime faire, c’est le démystifier. Le yoga, c’est simple. S’asseoir sur un tapis de yoga est assez facile à faire. Pas besoin d’acheter des tonnes d’équipements. Le tapis haut de gamme, les chaussures de sport et leggings hors de prix ne sont pas des éléments nécessaires.

Oxilia : On se demande ; décelez-vous une démographie particulière dans vos cours ? Avez-vous remarqué certaines caractéristiques ?

J.B. : Avec les groupes que j’ai en ce moment et les gens que je rencontre, c’est vraiment tout le monde. J’ai des étudiants, des gens d’affaires, des vétérinaires (yes !), des urgentologues, etc. C’est vraiment intéressant parce que j’ai des gens dans mes classes qui sont dans leur soixantaine et qui font des triathlons et j’ai aussi des étudiants au Cégep qui veulent juste apprendre à bien respirer. Pour les sexes, le nombre d’hommes et de femmes s’équivaut dans mes classes de la région de Montréal. Mais je compte plus de femmes que d’hommes dans les régions plus éloignées des centres. Le fait que je puisse avoir une clientèle aussi variée prouve que les gens accordent plus d’importance qu’avant au bien-être.

Oxilia : Mais les gens qui s’entraînent intensément et qui pratiquent plusieurs sports régulièrement peuvent quand même oublier de prendre soin de leur esprit et de leur corps, exact ?

Exactement. Et ça me rappelle d’un atelier que j’avais fait avec des gens qui font des triathlons. C’était un groupe d’athlètes et ils m’ont tous dit la même chose : « On ne sait pas comment respirer. Quand on fait du jogging ou de la natation, c’est comme si on perdait notre souffle. On se rend à un point où l’adrénaline est tellement forte que notre respiration se bloque ». Évidemment, il y a beaucoup d’air qui circule dans le corps lorsqu’on fait du sport. C’est la même chose avec le yoga, parce que ça peut devenir très intense. C’est un bon « substitut » pour ceux qui n’aiment pas s’entraîner ou faire du sport en général. Mais il faut se rappeler que le yoga se concentre sur le bien-être de soi, et non sur la performance sportive. Le but est de prendre du temps pour soi-même.

Oxilia : Y a-t-il un temps de la journée qui est le meilleur pour faire du yoga ?

J.B. : Le matin, au levé, ou bien à la fin de la journée avant de se coucher. Mais si vous avez une journée chargée et qu’à une heure aléatoire, vous décidez de prendre deux minutes pour inspirer et expirer en atteignant un calme intérieur, vous aurez tout de même accompli quelque chose de bien pour vous-même.

Oxilia : Est-ce que c’est mieux de le faire seul ou en groupe ?

J.B. : C’est une question de préférence. Honnêtement, le but est de prendre un moment pour soi-même. Faites-le avec vos amis, vos collègues, à condition que vous vous apaisiez vous-même et que vous faisiez ce qui est mieux pour votre propre bien-être.

***

Œuvrant dans la Beauce et ses environs, Josée Bouchard est une professeure de yoga et de pilates certifiée ainsi que décoratrice. Elle a également une formation en ballet et en danse. En plus des acquis qu’elle possède en yoga, elle a complété sa formation professorale avec la maître de yoga Nicole Bordeleau. Josée offre des ateliers de méditation et cours publics et privés dans les universités, entreprises et une variété d’autres lieux.

Nous avons tellement apprécié notre conversation sur le yoga et le bien-être avec Josée Bouchard que nous avons décidé de conclure cet article avec deux exercices de yoga pour débutants, qui peuvent être exécutés à la maison ou au travail. Même si c’est tout ce que vous avez le temps de faire dans votre journée, vous aurez apaisé votre corps et votre esprit un peu plus. Namasté !

Posture Balasana

La posture de Balasana vise un retour à soi et invite à l’introspection. Cette posture procure une sensation de confort et de relâchement, elle calme le cerveau et aide à soulager la douleur, le stress et la fatigue.

Étapes :

#1. Placez-vous à quatre pattes genoux collés ou écartés à la largeur de votre tapis puis joignez les gros orteils ensemble.

#2. À l’expiration, baissez les hanches ver les talons.

#3. Fléchissez le devant du corps afin de placer votre front au sol ou sur un support (coussin ou bloc).

#4. Placez les bras de chaque côté du corps et prenez le temps de vous recentrer sur plusieurs respirations.

#5. À l’inspiration, laissez la cage thoracique s’ouvrir et à l’expiration ouvrez le cœur et ancrez les hanches au sol.

#6. Après 1 minute, vous pouvez revenir à une posture assise confortable.

Posture méditation sur chaise

Prendre un moment pour retrouver sa concentration au travail avec la méditation par le souffle.

Étapes :

#1. Simplement vous asseoir confortablement sur votre chaise, la colonne vertébrale longue et légèrement décollée du dossier. Les pieds bien à plat au sol avec votre ouverture naturelle de vos hanches.

#2. Déposez vos mains sur vos cuisses.

#3. Dirigez votre attention sur votre respiration. Inspirez et expirez par le nez.

#4. Déclinez légèrement le menton vers la poitrine.

#5. Prenez conscience de toute sensation de chaleur et de fraicheur dans tout votre corps. Puis, sentez votre souffle s’installer tout doucement dans votre corps.

#6. Vous pouvez en silence vous répétez : à l’inspire je me retrouve à l’expire je laisse aller le stress.

#7. Et voilà, tout simplement vous venez de méditer. Vous pouvez répéter l’exercice pour 5 ou 6 respirations.

NAMASTÉ !

Être libre en médecine vétérinaire, par Caroline Brookfield

Oxilia est fier de collaborer avec la Dre Caroline Brookfield, vétérinaire remplaçante depuis 21 ans, pour une série d’articles de blogue qui va servir à introduire aux professionnels de la santé animale certaines bases sur la vie de remplaçant ainsi qu’offrir une nouvelle perspective sur les possibilités d’une carrière en santé animale.

Toujours à la recherche de ce qui est en dehors de sa zone de confort, Dre Brookfield est une passionnée de la communication et a développé au fil des années de nombreuses compétences en médecine vétérinaire, en entreprenariat ainsi qu’en arts et communication. Dans cet article, découvrez son point de vue sur le remplacement vétérinaire, ce que ça implique et ce que veut dire, au fond, d’avoir un mode de vie de remplaçant. À tous les médecins vétérinaires et techniciens qui se demandent si la vie de remplaçant est pour eux, ce texte est pour vous !

***

J’ai toujours eu tendance à vouloir rester occupée. L’une des raisons qui m’ont amenée à choisir une carrière en médecine vétérinaire est l’éventail de défis qui s’offraient à moi. J’ai débuté avec du travail à temps plein dans des cliniques. Mais je conservais un désir d’avoir plus de contrôle, moins d’histoires, de pouvoir demander des vacances sans permission et profiter d’un horaire flexible. J’avais de la difficulté à être une employée, mais en même temps, je n’étais pas du tout intéressée à devenir propriétaire d’une clinique.

Après avoir quitté Guelph à ma graduation en 1997, j’ai déménagé en Floride pendant quelques années avant de partir pour un long voyage en sac à dos en Asie du Sud-Est. À mon retour, j’ai décidé de revenir à mon mode de vie canadien et de m’installer à Calgary. J’y avais déjà passé un été lors d’un stage au Zoo de Calgary, et j’avais adoré la ville, les montagnes et le climat sec. Mais avant tout, j’avais besoin d’argent rapidement. Après une période de six semaines à travailler en centre d’urgence en Floride à travailler presque tous les jours et fins de semaine (c’est ça la vie en urgence !), j’ai conduit jusqu’à Calgary, menée par une énergie optimiste un peu naïve. Sans emploi, plan et argent, je suis partie avec mes affaires dans mon pick-up avec mon chien dans la boîte, comme une chanson de country clichée.

Qu’on arrête le film. Léger problème. Pas capable de trouver d’emploi. J’étais sortie de l’école depuis quelques années, confiante de mes capacités de communication ainsi que celles en clinique. Je tombais sur quelques annonces, mais après quelques appels, je ne trouvais jamais ce qui me convenait. J’ai donc commencé à chercher du travail en tant que remplaçante, ou « locum », qui est le terme utilisé pour désigner un travailleur autonome qui remplace sur un poste permanent de vétérinaire (ou de technicien en santé animale) sur une période indéterminée. J’avais acquis un peu d’expérience en travail de remplacement en Floride, mais je ne savais pas du tout comment offrir mes propres services de remplaçante, et étant fraîchement débarquée à Calgary, je n’avais pas beaucoup de contacts. À l’époque, il n’y avait aucun réseau social ou communauté en ligne disponible pour faciliter le réseautage comme c’est le cas de nos jours. Je me suis donc rendue à l’association vétérinaire locale pour rencontrer d’autres remplaçants et parler aux cliniques, leur laissant savoir que j’étais disponible. Après quelques mois, j’ai amassé une banque de contacts qui au fil d’un an, était capable de me tenir pleinement occupée. Peu de temps après, on réservait mes services à Calgary un an à l’avance ! J’ai même réussi à réserver un poste de remplacement pendant 2 mois à Saïpan, dans les îles Mariannes du Nord. Honnêtement, je n’avais aucune idée où Saïpan était lorsque j’ai postulé.

J’étais assez nerveuse de débuter une carrière en tant que travailleuse autonome. Je ne me considère pas comme une personne très organisée, et la gestion des finances me stressait un peu, surtout les taxes et assurances. Mais voir des propriétaires de cliniques dans ma communauté m’a donné confiance. S’ils pouvaient partir en affaires, eh bien moi aussi ! Je me souviens de m’être assise pour comparer mon travail de remplaçante avec les coûts associés (permis, assurance, soins de santé) avec un poste d’employée à temps plein permanent. Ça s’équivalait, curieusement ! Ce qui a vraiment fait la différence pour moi, c’est que j’adorais la vie de remplaçante. L’une de mes premières valeurs dans la vie est la liberté, alors travailler en remplacement me permettait de prendre les rênes de mon horaire, sans avoir à passer par aucun patron pour une demande de congé. Un bénéfice de ce choix qui m’a surpris est de pouvoir se retirer de tout conflit d’employés et de toutes les histoires. Je n’avais pas réalisé à quel point les relations entre collègues peuvent parfois peser lourd sur la conscience lorsque celles-ci sont malsaines et passives-agressives. Avec le temps, ça affectait ma motivation. J’ai tellement appris en travaillant dans de nombreuses cliniques, et j’ai découvert des trucs très pratiques pour améliorer la qualité de mon travail.

Au début, j’ai commencé avec un emploi à temps partiel comme base pour mon revenu, tout en complétant avec du travail de remplaçante. Beaucoup de remplaçants débutent de cette façon, qui leur donne un avant-goût du mode de vie, sans que les enjeux soient trop élevés.

Il est important de bien respecter les critères du Gouvernement du Canada en matière de travail autonome.  Si vous trouvez un emploi à long terme dans une clinique, vous devriez vérifier avec votre comptable d’abord ce qui est mieux entre un statut d’employé ou celui de travailleur autonome.

Pensez à cette flexibilité d’horaire. Réservez-vous un mois pour votre propre développement – voyagez aux îles Fidji pour faire du bénévolat à une clinique de stérilisation, en vous prenant une semaine de vacances à la plage à la fin. Soyez en congé pendant l’été pour être avec vos enfants, ou plutôt les hivers pour partir dans un endroit chaud. Prenez quelques jours de congé pendant la semaine pour avoir des tarifs avantageux et moins de temps de file aux pentes de ski, ou bien pour éviter les bains de foules à la plage. L’intérêt envers les heures flexibles et les emplois à temps partiel est en hausse, ce qui fait en sorte que bien des cliniques recherchent activement des remplaçants pour leur donner un coup de main temporaire.

Il y en a des défis à être remplaçant, par contre. La flexibilité est requise, en plus d’avoir une attitude facile à vivre. Vous aurez du succès en clinique si vous vous voyez comme une ressource pour l’équipe de la clinique, le propriétaire et les clients. Ça peut demander un certain temps d’adaptation, mais si vous n’hésitez pas à poser des questions, que vous laissez votre ego à l’entrée et que le service que vous offrez est ce qui vous importe, le reste sera facile. La plupart des conflits surviennent en raison de problèmes de communication. Faire une liste de conditions et prérequis avec votre clinique est un incontournable. Par exemple, si vous refusez de faire certaines opérations, comme le dégriffage—assurez-vous que ce soit inscrit dans un document vous accompagnant lors de votre arrivée ou dans une liste pour que vous en discutiez avec la clinique. Traitent-t-ils les animaux exotiques ? Qu’arrive-t-il si vous restez plus tard que prévu ou si vous manquez une pause dîner ? Établir une communication claire est un élément majeur. Certains remplaçants offrent d’aller visiter une clinique au préalable de prendre un engagement sur papier.

Et maintenant, l’information moins palpitante (heureusement, c’est facile). Vous devez être organisé. Contrats, taxes, livre des comptes à jour, journaux de bord pour kilométrage et dépenses sont des points primaires. Un outil comme Oxilia peut vous aider au niveau du marketing, à trouver des entreprises, des contrats et à garder le fil des revenus.

Si vous considérez le mode de vie de remplaçant, voici quelques suggestions :

#1. Conservez votre emploi actuel et commencez à prendre des quarts de travail supplémentaires ici et là. Vous développerez tranquillement une capacité à prendre de plus longs quarts de travail. Créez la vie que VOUS voulez vivre—être un remplaçant peut être à la hauteur de votre imagination—ça ne doit pas être du tout ou rien.

#2. Appelez le service de support aux petites entreprises de votre région, comme celui en Alberta, ou commencez avec le site du Gouvernement du Canada. Vous n’avez pas à tout apprendre vous-mêmes—il y a tellement d’organisations et de ressources pour vous aider à partir en affaires. C’est définitivement beaucoup plus facile que de couper les griffes d’un bébé chien ! Beaucoup de gens le font à tous les jours, même le vendeur de hot-dogs au parc le fait !

#3. Contactez une agence de remplacement. L’outil web qu’est Oxilia peut vous fournir des trucs, ressources ainsi que du support pour s’assurer que votre transition se fasse sans embûches.

#4. Contactez les cliniques de manière stratégique, selon les critères que vous avez (AAHA, félins seulement, etc.). Le réseautage est utile mais peut parfois demander beaucoup d’énergie, alors allez voir dans les annonces classées qui recherchent des remplaçants afin d’éviter de perdre votre temps.

#5. Faites la connaissance d’autres remplaçants—demandez-leur quels systèmes ils utilisent, échangez vos références et créez-vous un réseau pour échanger vos idées.

#6. Assurez-vous que si vous travaillez comme remplaçant, qu’un contrat en bonne et due forme est signé. Par exemple, Oxilia génère automatiquement un contrat intégré pour vous, ce qui est assez pratique. C’est une étape cruciale !

#7. La technologie, ressource infinie—des applications comme Mile IQ, Waveaccounting.com et tant d’autres peuvent vous aider à gérer vos finances pour que vous ayez plus de temps pour sauver la vie des animaux.

Après 21 ans, je peux confirmer que j’adore toujours travailler comme remplaçante vétérinaire. Je trouve ça assez récompensant de pouvoir offrir un service qui permet à mes collègues de prendre congé pour se reposer ou pour des urgences, tout en supportant le mode de vie qui me rejoint le plus. La richesse de l’expérience, des relations et du réseautage en tant que remplaçante est unique. J’ai acquis tellement de nouvelles compétences, et la variété des contrats que j’ai eu n’est qu’un résultat de la diversité des gens que j’ai rencontré dans le cadre de ma carrière de travailleuse autonome.

Grâce à ce mode de vie, je me dirige en Nouvelle-Zélande avec ma famille pour un mariage en Décembre. Qui peut partir en Nouvelle-Zélande pendant quelques semaines ? Je pars clairement pour un mois, avec un arrêt d’une semaine à Tahiti au retour. Essayez de demander à votre patron pour ce genre de vacances, je vous mets au défi !

 

Caroline Brookfield s’applique à motiver les professionnels d’aujourd’hui à dépasser leurs limites en s’éloignant des modes de pensées conventionnels. Médecin vétérinaire, entrepreneure, humoriste en herbe et mère, elle vit en Alberta dans la ville de Calgary. Trouvez-la sur Instagram (@artfulscience) ou sur son site Internet au www.carolinebrookfield.com.